Nous nous sommes assis dans le sable avec le surfeur de grosses vagues Frank Solomon et le célèbre photographe de surf Sacha Specker pour faire le point sur la façon dont ils trouvent leur ANYWHERE – généralement dans un baril sur une partie reculée de la côte sud-africaine – ainsi que leur équipement préféré, les breaks et les histoires de la route.

Quelle est la meilleure chose que vous ayez vue depuis l'eau ?
Frank Solomon:
C'est difficile. Vous voyez toujours des choses étonnantes dans l'eau et vous les prenez pour acquises. Pour moi, nager avec des requins baleines au Mexique était assez spécial.
Sacha Specker: Regarder et documenter mes amis prendre les vagues de leur vie dans des endroits comme Pipeline à Hawaii est incroyablement satisfaisant et c'est une chose géniale à partager avec des amis.

Et votre moment le plus dangereux dans l'eau ?
Frank:
Most dangerous is probably surfing any of the big wave spots that we surf. You never know what's going to happen. :)
Sacha: J'ai failli me noyer, mais le plus mémorable a été de me faire attraper en train de nager dans les vagues le long de la grande route de l'océan dans le Victoria, en Australie. J'avais complètement sous-estimé le froid (environ 9 degrés), la grandeur et la vulnérabilité . J'ai enfilé une combinaison de 2 mm et je suis sorti à la nage pour photographier mes amis sur cette vague folle. Au bout d'une heure environ, j'étais au bord de l'hypothermie - puis une rafale de vagues de 15 pieds a continué d'arriver et de drainer mon énergie jusqu'à ce que je puisse à peine garder la tête hors de l'eau. Heureusement, une autre équipe de gars était là, utilisant un jet-ski pour me remorquer dans la vague, et m'a sorti de ma zone d'ennui. Je ne sais pas comment cela se serait passé sans le soutien du fidèle coursier des eaux.

Frank, parlez-nous de Sentinel Ocean Alliance
Frank:
J'ai créé la SOA pour offrir aux enfants des communautés les plus pauvres des opportunités basées sur l'océan, afin qu'ils puissent avoir les mêmes possibilités que moi en grandissant. Sans ces opportunités, je n'aurais pas eu cette conversation. C'est devenu quelque chose dont je suis très fier ; nous avons maintenant trois employés à plein temps, et oui, je suis vraiment reconnaissant et heureux que nous puissions contribuer à rendre la communauté plus positive.

Sacha, comment es-tu arrivé à faire de la photographie de surf ?
Sacha: Je suis intrigué par la photographie depuis le début de mon adolescence. Comme mon amour pour l'océan et les vagues me poussait à voyager et à explorer, j'ai été inspiré par la photographie. C'était un processus organique et auto-alimenté qui consistait simplement à surfer sur les vagues et à explorer les côtes et les récifs pour commencer à les documenter. La véritable motivation pour commencer à filmer dans l'eau était de partager ces expériences incroyables avec mes amis qui étaient là avec moi - et ceux qui n'y étaient pas.

Où souhaitez-vous surfer ou filmer que vous n'avez pas encore été ?
Frank:
J'adorerais aller à Tahiti et Fidji.
Sacha: Il y a un certain nombre d'endroits en Afrique de l'Ouest que j'aimerais explorer, ainsi que la Polynésie française dans le Pacifique.

D'accord – résumez votre philosophie de vie en 3-5 mots
Frank:
Faites ce que vous aimez et aidez les autres en cours de route.
Sacha: Sans dette. Optimiste. s'amuser.

L'un de vous a-t-il des surnoms amusants ?
Frank:
Certains de mes amis m'appellent Frog.
Sacha: Spex ou Spexy.

Vous allez faire un road trip. Quelles sont les trois personnes que vous emmenez, mortes ou vivantes ?
Frank:
Nelson Mandela, Joe Rogan, Elon Musk.
Sacha: Sir David Attenborough, ma femme et ma fille.

Qui est sur votre playlist de road trip en ce moment ?
Sacha:
Easy Giant, Kish Bashi, Future Islands, Neil Young, HNNY, Maribou State, L'Equipe Du Son, Oumou Sangare...
Frank: Pour une raison quelconque, je n'écoute que des podcasts et des livres audio.

En quoi l'équipement Front Runner a-t-il changé votre façon de voyager et de camper ?
Frank:
Je pense qu'il suffit d'être organisé et de pouvoir compter sur l'équipement. Comme pour moi, le système de tiroirs change la donne pour le rangement et l'organisation de mon équipement.

Sacha: Quand vous sortez du réseau et entrez dans la nature, le camping n'est amusant que si vous avez tout ce dont vous avez besoin, c'est organisé et vous pouvez compter sur votre équipement. Front Runner, par défaut, coche ces cases

Quel est votre équipement Front Runner le plus précieux ?
Frank:
Ce système de tiroirs !
Sacha: L'auvent Easy Out.

Et qu'est-ce qui figure le plus haut sur votre liste de souhaits Front Runner ?
Sacha:
Il me faudrait une tente de toit.
Frank: Probablement la tente de toit :)

Avez-vous des conseils à donner pour les nouveaux voyageurs en fonction de vos voyages précédents ?
Frank: Voyagez léger. Je pense que les gens prennent souvent beaucoup trop de choses et finissent par ne jamais les utiliser.
Sacha: Je rendrais prioritaire le fait d'être à l'aise. Organisez-vous et emportez les choses qui vous apportent confort et joie - et ne négligez pas la bonne nourriture.

De quoi diriez-vous que vous êtes le plus reconnaissant ?
Sacha:
Avoir grandi en Afrique du Sud et avoir eu l'occasion d'explorer la partie subsaharienne de ce continent.
Frank: Je suis reconnaissant pour la vie que je mène. Si je gagnais à la loterie, je ne changerais pas du tout ma vie.

Quel a été votre moment préféré dans l'exploration de la côte ouest de l'Afrique ?
Sacha:
Le moment où vous regardez votre téléphone et voyez qu'il n'y a pas de signal. C'est une véritable déconnexion de l'agitation de ce monde occupé. Vous êtes seul et responsable à 100 % (et bénéficiaire) de vos préparatifs pour l'aventure
Frank: Les couchers de soleil et les bières au coucher du soleil.

Prochainement sur votre liste de voyage ?
Frank:
Cape Vidal. :)
Sacha: Traverser l'Afrique australe d'ouest en est, de Walvis Bay, en Namibie, à Pomene, au Mozambique.